IDEE
IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL                 IDEE              Pas d'Afrique crédible sans le Panafricanisme            IDEE                                     I m m e r s i o n     c u l t u r e l l e                                 IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL                 IDEE           Pas d'Afrique Crédible sans le Panafricanisme            IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL                 IDEE            I m m e r s i o n      c u l t u r e l l e                   IDEE             Pas d'Afrique crédible sans le Panafricanisme              IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL 2017                   I D E E              I m m e r s i o n     c u l t u r e l l e                  IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL                  IDEE            Pas d'Afrique crédible sans le Panafricanisme            IDEE            I m m e r s i o n     c u l t u r e l l e                  IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL                 IDEE           I m m e r s i o n     c u l t u r e l l e                IDEE             Pas d'Afrique crédible sans le Panafricanisme  IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL                 IDEE                         IDEE            Pas d'Afrique crédible sans le Panafricanisme             IDEE                 COLLOQUE INTERNATIONAL BIENNAL                 IDEE            I m m e r s i o n     c u l t u r e l l e                  IDEE   :             Pas d'Afrique crédible sans le Panafricanisme                         IDEE
 
 

L'escale du retour

Zomachi

 

C´est l´une des initiatives de l’Institut de Développement et d’Echanges Endogènes (IDEE) du Professeur Honorat AGUESSY. L´escale du retour est localisée sur la route de l´esclave à Ouidah. Ville historique, Ouidah fut du XVIème jusqu’au XIXème siècle un des centres du commerce triangulaire d’esclaves. Après l’initiation par l’UNESCO, en 1994, du projet «La Route de l’Esclave», l’UNESCO et l’état béninois ont réalisé conjointement « La Porte du Non-Retour » à la plage de Ouidah, point final de ‘la Route de l’Esclave’ que les capturés ont dû faire à l’époque avant de quitter l’Afrique. Ce monument, l´escale du retour ainsi que le fameux festival vaudou annuel ont fait de Ouidah un site d’attraction touristique, surtout pour les descendants des esclaves venant de la Caraïbe et de l’Amérique. L´escale du retour, chef d´œuvre d´un ensemble de monuments érigés par le Professeur AGUESSY en étroite harmonie et communion avec la société civile, redynamisera la route de l´esclave. C´est un complexe de : 50 chambres modernes, 1 syndicat d'initiative, 1 maquis, 1 musée, 1 galerie, 1 salle de conférence, 1 restaurant.

 
  Zomachi
  Mémorial
  Arbre des 3C
  Escale du retour
  RETOUR ACCEUIL
Copyrights  

Adresses